L’alignement stratégique par les balanced scorecards

La tendance actuelle dans la continuité des travaux de Robert Kaplan et David Norton (Alignment using the balanced scorecard to create corporate synergies – 2006) est de constituer des tableaux de bords stratégiques transverses et permettant le suivi de la mise en cohérence de l’ensemble de l’organisation à tous ses échelons.

Cette mise en cohérence permet de répondre à quatre types de questions correspondant à des perspectives, des vues, différentes, financière, client, fonctionnement, croissance et apprentissage (growth & learning).

•Perspectives financières : Quelles sont les attentes des actionnaires en termes de performance financière ?
•Perspectives clients : Comment créer de la valeur ajoutée pour nos clients pour atteindre nos objectifs financiers ?
•Perspectives processus internes : Quels sont les processus internes clés de la réussite pour assurer la satisfaction de nos clients et actionnaires ?
•Perspectives apprentissage et croissance : Comment développer nos ressources en personnel – organisation – culture – pour améliorer nos processus clés ?

num17_1_1

L’alignement stratégique permet de déployer les objectifs des différents niveaux de l’entreprise : Direction générale, fonctions supports centrales ou décentralisées et opérationnelles (business unit), toujours dans ces quatre perspectives.

Différents niveaux d’alignement peuvent donc exister :

•De la direction stratégique de la compagnie : Lignes stratégiques directrices
•De l’équipe de direction et des actionnaires : Stratégie générale
•De la direction et des unités supports compagnie : Objectifs des fonctions supports
•De la direction et des « business units » : Objectifs des unités opérationnelles
•Des « business units » et de leurs unités support opérationnel : Objectifs des supports opérationnels
•Des business units et des clients : Objectifs qualités offerte et perçue
•Des unités support opérationnel et des partenaires externes : Objectifs partenariaux
•Des unités support compagnie et des unités support opérationnel : Démultiplication des objectifs supports de la compagnie

num17_1_2

Le Balanced Scorecard est un outil de répartition des indicateurs stratégiques d’une organisation. Il peut être représenté par une matrice Process/type d’indicateur telle que dans l’exemple suivant:

num17_1_3

L’alignement stratégique peut faire l’objet d’un suivi d’implémentation.

Il s’agit de s’assurer que l’ensemble des niveaux de l’entreprise met en place et en œuvre l’alignement et ses résultats au fil des étapes suivantes :

•La définition de la stratégie
•La mise en place des indicateurs de suivi
•La mise en œuvre de la stratégie
•La mise en place des modes de surveillance opérationnels
•La mise en oeuvre de mesures d’amélioration sur la base des enseignements issus des activités de surveillance définies

Exemple de tableau de bord d’implémentation

num17_1_4

Principe de mise en oeuvre d’un balanced scorecard par l’outil logiciel « tableau de bord » du logiciel « PERFORMANCE EN LIGNE » d’Accordance

L’outil « Tableau de bord » permet la gestion des indicateurs de performance selon le mode des Balanced Scorecard. Il propose les fonctionnalités suivantes:

•La définition des données collectées avec la possibilité de leur associé un attribut (par exemple l’attribut ligne de produit)
•La conception de masque de saisie afin d’entrer les valeurs nécessaires à la détermination des indicateurs.
•La composition et la gestion d’indicateurs (ratios, chiffres clés). Des types d’indicateurs sont définis et permmettent de classer les indicateurs. Dans le cas des Balanced scorecard ces types peuvent correspondre aux axes client, finance, process et growth & learning
•L’allocation d’objectifs et de seuils de tolérance par indicateur
•La composition et la gestion de tableaux de bord incluant les indicateurs sélectionnés par l’utilisateur
•L’édition de Balanced Scorecard et graphiques associés par requête. Il est possible d’éditer des tableaux de bord en filtrant par rapport au type d’indicateur, au processus et aux
attributs de données. L’utilisateur peut aussi choisir la période sur laquelle il souhaite voir les informations apparaître.
•La consultation et l’exportation des tableaux de bord et données de base
•une messagerie permettant des questions réponses associées aux tableaux sélectionnés

Voici des exemples de tableaux de bord créés à partir des indicateurs déterminés par les deux premiers tableaux de ce document.

Dans le premier exemple, le tableau de bord est celui du type client. Il a été édité à partir d’un tableau de bord général reprenant tous les indicateurs puis par sélection du type d’indicateur client. L’utilisateur a choisi une périodicité mensuelle, les valeurs des indicateurs sont donc données par mois. Le graphique illustre le résultat pour un des indicateurs sélectionnés et positionne ses valeurs mensuelles par rapport à son objectif et à son seuil.

num17_1_5

num17_1_6

Le deuxième exemple propose le tableau de bord du processus support et comportant tous les types d’indicateur (client, process, finance, growth & learning).

num17_1_7

num17_1_8

Vous trouverez une présentation de « Performance en ligne » sur le site Accordance : www.accordance.fr

Pour tout renseignement concernant le logiciel, contacter Accordance Consulting : info@accordance.fr

Copyright : INFOQUALITE

Partager cet article

1 Comment

Comments are closed.